Une lugubre maison en ruine à Kyoto

C’est un fait, le haikyo (廃墟 : ruines) est quelque chose qui m’attire, et ce d’autant plus au Japon. Mais c’est une activité qui ne s’improvise pas et que seuls quelques chevronnés osent pratiquer. Ce n’est pas sans risques, et comme je ne suis pas un expert dans le domaine, je me contente de petites trouvailles comme cette maison abandonnée…

Haikyo = risques

Le haikyo (ou urbex pour urban exploration) est une activité qui consiste à explorer des lieux à l’abandon, voire carrément en ruines. La plupart du temps, l’accès à ces sites sont interdits, ce qui fait que ce n’est pas sans risques (physiques ou judiciaires), bien au contraire. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais au Japon, dans le pire des cas, cela pourrait aller jusqu’à la perte de visa…

Quand je suis tombé sur cette maison au cours d’une balade à Kyoto, la tentation aurait pu être grande de tenter d’y pénétrer. Mais le quartier étant résidentiel, si quelqu’un m’avait vu entrer, il m’aurait probablement dénoncé. De plus, les lieux paraissaient tout de même assez délabrés et peut-être tout simplement dangereux. Pour ces raisons et parce que je n’ai pas envie de mettre en jeu mon visa, je me suis contenté de ces quelques photos. Une petite découverte qui fait plaisir !

Que peuvent bien encore renfermer ces murs…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *